« La magie – le fait social total », une leçon inédite des années 1950 » (2017)

Foucault News

Bert, Jean-François. « Michel Foucault défenseur de l’ethnologie. « La magie – le fait social total », une leçon inédite des années 1950 », Zilsel, vol. 2, no. 2, 2017, pp. 281-303.

DOI: 10.3917/zil.002.0281

Les milliers de pages de notes manuscrites de Michel Foucault, conservées à la Bibliothèque nationale de France (BnF), donnent à voir un auteur bien différent de la caricature que certains spécialistes de l’histoire des sciences humaines et de la philosophie ont dessinée après sa mort. Ces simplifications alternent entre la référence appuyée à sa critique des sciences humaines, dans le sillage de Les mots et les choses (1966), et l’exagération de son rejet de toute démarche de type sociologique, en particulier celle héritière du « vieux réalisme durkheimien », qui n’aurait eu pour effet que de substantialiser les notions de peuple, de souverain et, d’abord, de société. Au début des années 1950, ses lectures attentives…

View original post 134 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.